Carnaval d'Oruro- Anata Andina

Publié le par Vincent

 

Avant la sortie prochaine du documentaire sur la signification culturelle et religieuse de ce carnaval,
voici un peiti aperçu en musique de l'ambiance qui règne dans les rues de cette petite ville de Bolivie perchée à 3900m

 

Carnaval-1

 

Carnaval-2

 

La Mas Grande Expression Cultural de Bolivia : El Carnaval d’Oruro…

 

Impossible de rester insensible face à ce mélange de couleurs vives, de sourires, de musiques aussi entrainantes les unes que les autres.

Impossible de ne pas se sentir envouté par cette ambiance qui règne dans les rues d’Oruro durant ce carnaval annuel rassemblant les quatre coins de la Bolivie.

Le temps d’un week end, ce peuple aux visages souriants, aux yeux qui pétillent se retrouve, entre amis, en famille pour fêter la Vie, la joie à l’état pure, Alégria !...

 

Carnaval-3

 

Carnaval-4

 

Carnaval-5

La plus grande statut d'Amérique du Sud, dépassant de 5m le Christ de Rio au Brésil !

 

 

Carnaval-7

Un village de mineurs derrière Orruro

 

Carnaval-8

 

Carnaval-9

 

 

C’est à partir du Jeudi que les festivités commencent par une procession des villages alentours où les communautés paysannes défilent, vêtues de leurs plus beaux habits, en musique bien sûr !

Une fête conviviale où le mixage ethnique, si caractéristique de la Bolivie, s’exprime de la plus belles des manières…

Toutes les générations sont rassemblées, du petit jeune de 5 ans au papy de 75 ans en passant par la jeune génération grandissante !

 

Carnaval-10

 

Carnaval-12

 

Carnaval-11

Début de la processions à 7h jusque tard dans la nuit dès le jeudi: ils savent faire la fête ces boliviens !!

 

Carnaval-13

 

Carnaval-18

 

Carnaval-14

Toutes les générations sont représentées, un Bonheur partagé !

 

Carnaval-19

 

Carnaval-21

 

Carnaval-22

 

Carnaval-23

 

Carnaval-24

 

Carnaval-25

 

Carnaval-26

La Coca, une source d'énergie pour tenir les 7km de danse...

 

Carnaval-28

Le vendredi soir sur l'avenue principale du défilé du lendemain ! L'heure est toujours à la fête

 

C’est à partir du vendredi que la foule s’agite autour des gradins pour obtenir les meilleures places dans les tribunes  et les meilleurs prix pour pouvoir profiter au maximum de la fête.

C’est alors qu’un vrai commerce s’organise autour des détenteurs de places, les prix dépendent des étages, de l’endroit où se situe la tribune ! Vente, rachat, revente, il n’y a pas de limite, l’important c’est de pouvoir se faire son petit business et gagner suffisamment de sous pour pouvoir faire la fête tout le week end et pourquoi pas s’acheter sa propre place autour de la place centrale !

Toute la journée, les propriétaires des places sont assis dans les tribunes et attendent que les 200 000 spectateurs viennent leur acheter leur place. Les prix vont de 180 bolivianos à 800 bolivianos sur la place centrale !...

Négociations, prix de groupes sont monnaies courantes dans la revente. C’est jusqu’à 3 heures du matin, qu’Alejandro, le guide bolivien qui m’a accompagné à  Oruro et son cousin ont vendu leurs 180 places pour le grand week end !

 

Carnaval-27

 

 

Publié dans Bolivie

Commenter cet article