Le plus grand Salar du Monde !!!

Publié le par Vincent

 

Salar-1

 

C’est, après une longue et « belle » nuit de bus entre La Paz et Uyuni, que nous arrivons dans la partie sud du pays pour entamer notre grande boucle dans le salar et la région du Lipez. Les 12 heures de bus en Bolivie pour 2 Kronental, surtout le « mas grande », ne sont pas une vraie partie de plaisir… la taille moyenne des boliviens étant d’approximativement 1m10 les bras levés, je vous laisse imaginer la place que nous avions pour nos jambes ! Que du Bonheur, n’est ce pas Mathieu !!??

 

Salar-3

 

Salar-5

 

Salar-7

 

Durant les 8 jours qui suivent, nous irons à la découverte du plus grand salar au monde, désert de sel, de près de 12 000 km² avec Zenon, notre chauffeur guide Bolivien.

Cette région est sans doute la moins peuplée du pays avec l’Amazonie, durant les 7 jours nous serons en autonomie sans rencontrer de « vrais » villages.

 

Salar-10

 

Salar-16

 

Salar-17

 

Salar-18

 

Salar-22

 

Salar-23

 

Salar-26

 

Salar-27

 

Salar-32

 

Cette immensité blanche de sel n’est exploitée que sur une toute petite partie de sa superficie totale et est majoritairement consommée dans le pays directement. Quand on voit ce paysage lunaire, on comprend vite pourquoi les boliviens mangent très salé…le sel ne coûte strictement rien ici !

Situé à 3650 d’altitude, nous avons la chance de découvrir ce magnifique endroit sous un beau ciel bleu, sans vent, très rare et avec une température très agréable. Ici, en Juillet Aout, la température, la nuit, peut descendre jusqu’à -15°c sans problème !...

 

Salar-33

 

Salar-35

 

C’est avec les explications de Zenon que nous comprenons pourquoi la surface du salar change en fonction des endroits où nous sommes. Plus le sol est lisse, plus il est imperméable à l’eau, plus le sol est granuleux, avec des plaques, plus le sol est rempli d’eau.

 

Salar-38

 

Salar-39

 

Salar-46

 

Salar-48

 

Au beau milieu du salar, l’ile aux poissons, Isla del Pescado est une des attractivités touristiques principales. Peuplé de gigantesque cactus, depuis le point culminant nous pouvons nous rendre compte de l’immensité de ce désert de sel…

 

Salar-52

 

Salar-55

 

Salar-58

 

Salar-62

 

Salar-68

 

Salar-77

Seul au Monde devant l'ascension prévue le lendemain: Le Volcan Tunupa !

 

Salar-79

 

Salar-81

 

Salar-85

Ce n'était pas une blague: les Boliviens ne sont vraimment pas très grand !!!

 

Salar-86

 

Salar-90

 

Salar-92

 

Salar-93

 

Nous avons la chance de prendre un premier apéro, seuls sur le salar devant un magnifique couché de soleil et le volcan Tunupa, 5321m, juste devant nous, le défi du lendemain !...

C’est aussi après notre petit verre de vin que Zenon nous demande de nous installer, Mathieu et moi, l’un à coté de l’autre et de fermer les yeux. Puis il nous dit  de commencer à marcher tout droit, en nous bouchant les oreilles et de nous arrêter après 150 pas. Mathieu me dira ensuite qu’il s’était quand même mis à penser lorsqu’il marchait : « Ok, un bonhomme que je connais depuis moins de 24h me demande de fermer les yeux, de me boucher les oreilles et de compter jusqu’à 150 alors que je suis en plein milieu d’un désert de sel !... »

Pas faux, il faut se laisser guider de temps et temps et faire confiance !....

 

150 pas plus tard, alors que je me trouvais à la gauche de Mathieu au début, je me trouve à plus de 100m à droite de Mathieu alors que j’étais persuadé d’avoir tout fait pour marcher droit.

Zénon nous a expliqué qu’à cause du manque de repères visuels, auditifs, sur un sol totalement plat, notre marche s’oriente du coté de l’hémisphère de notre cerveau le plus fort.

L’hémisphère droit représentant la créativité et l’hémisphère gauche la rationalité ! Son test s’est totalement vérifié entre Mathieu et moi...  nous sommes bien différents sur ces deux points : Mathieu, ingénieur, Vincent « l’artiste » dans tous les sens du terme !

 

Salar-108

 

Salar-111

 

Salar-115

 

Publié dans Bolivie

Commenter cet article