Le Sook et ses hommes

Publié le par Vincent

Aït Ayoub-1121

 

Le maréchal-ferrant en pleine action

 

 

Le dimanche dans la vallée c’est le Sook de tabant !...

Vous pouvez être sûr qu’au petit déjeuner, Fatima où les enfants me demanderont : 

« Ali, Sook, Tabant ? »

 

Grand moment pour tous, c’est à Tabant que tous les chefs de famille viennent faire les provisions pour la semaine.

Exclusivement fréquenté par les Hommes, les femmes restant s’occuper de « ramasser un peu d’herbe » pour nourrir les animaux et préparer le repas du midi.

 

 

 

Aït Ayoub-1122

Et le collègue aussi !

 

 

Aït Ayoub-1123

 

Aït Ayoub-1126

 

Aït Ayoub-1130

"Ils sont passés où ces mulets !!?"

 

 

Aït Ayoub-1138

Hummm....

 

 

Aït Ayoub-1134

 

 

Aït Ayoub-1127

Waïd, Tzouz, Tlata, Ram'sa... Warra, Kuchi M'zian !

 

 

Aït Ayoub-1140

Un des bouchers avec un ami !

 

 

Aït Ayoub-1141

 

 

Aït Ayoub-1150

Atéï avec le boucher !...

 

 

Aït Ayoub-1144

De la bonne barbak bien fraiche !...

 

Aït Ayoub-1146

Dit combien !?

 

 

Aït Ayoub-1148

Après l'abattoir, les chèvres viennent directement sur l'étalage !

 

Aït Ayoub-1156

 

Du marchant qui vend des légumes et fruit aux bonhommes qui ont trouvé sur le bord de la route des bidons d’huile Lesieur vide, vous trouverez tout sur ce marché qui ramène tous les habitants de la vallée.

C’est à dos de mulet que les berbères des autres vallées, Ouzighimt, viennent le samedi pour acheter ce dont ils ont besoin et repartent le dimanche bien chargés …comme des mulets !

 

C’est surtout lors de ce moment de la semaine que je réalise où je me trouve… au milieu d’une communauté berbère marquée par la tradition.

On ne veut que très peu d’occidentaux dans ce sook.

Je me souviens encore au tout début de mon séjour, au mois de Mars, loin de la saison touristique, être observé par des enfants de la vallée qui se demandaient « C’est qui lui, avec ses cheveux long, qu’est ce qu’il fout la !? »

 

A l’image de leur culture et de leur mode de fonctionnement, on ne voit que très peu de femme au Sook. « Les tâches importantes étant réservées aux hommes »… bien entendu.

Alors que les hommes partent pour faire les courses, je les retrouve quelques heures plus tard assis à LA terrasse du café sirotant un petit thé avec leurs amis en refaisant le monde pendant qu’un de leurs enfants fait l’ensemble des courses !

Elle est belle cette image !...

 

 

 

  Quelques beaux visages berbères !...

 

Aït Ayoub-1167

 

 

Aït Ayoub-1170

 

Aït Ayoub-1173

 

Aït Ayoub-1175

Brahim, ami & commerçant de Tabant !

 

Aït Ayoub-1178

 

Aït Ayoub-1181

Des Hommes marchant en se tenant la main, signe d'une vraie amitié !

 

 

Aït Ayoub-1183

"J'espère que j'ai rien oublié, la maison est quand même à 8h de marche !"

 

 

Aït Ayoub-1182

 

 

 

Aït Ayoub-1192

Waloooouuu Stylo !

 

 

Alors que les hommes sont au sook, les femmes sont donc restées à la maison ou à travailler dans les champs pour couper la luzerne à donner à manger aux animaux !...

Il vous sera très difficile de parler de la condition de la femme avec un berbère et encore plus difficile de parler de TOUT le travail qu’elles font.

Pour les hommes et même les plus jeunes, les femmes ne font juste « que couper un peu d’herbe » mais ce n’est pas du travail !

Petite comparaison amusante, lorsque je parlais du travail que j’étais en train de réaliser sur le site internet ou la mise en page des affiches d’information pour le gîte, les habitants du hameau me disaient « mais ce n’est pas du travail ça ! ».

 

Alors comme les femmes, je ne répondais pas à ce genre de phrase et continuais mon petit bonhomme de chemin.

Il est sûr que pour ces gens de la terre, il est très difficile de concevoir un travail théorique et, pour eux, le travail ne s’effectue que dehors et manuellement… par les hommes !

 

Et pendant ce temps-là...

 

 

Aït Ayoub-1206

 

 

Aït Ayoub-1215

 

Aït Ayoub-1219

 

Aït Ayoub-1223

Publié dans Maroc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article