Réveil d'un Rêve d'une année

Publié le par Vincent

 

5  juillet 2010

Paris.

 

 Il y a 5 jours exactement je quittais définitivement cette fois-ci le Québec et surtout Montréal. Je parlerai d’un voyage qui aura duré pour moi 308 jours au total depuis mon arrivée le 26 août 2009. Une année, un voyage qui m’ont permis au cours du temps de créer des vrais liens d’amitié qui resteront uniques et attachés à cette année 2009/2010.

            Un dernier sprint dans l’aéroport de Montréal Mercredi dernier pour arriver juste avant que l’embarquement pour le vol à destination de Paris ne se termine. Un coup de stress avant de partir, un dernier appel au micro qui résonnait dans l’aéroport Pierre Elliott Trudeau : « Dernier appel pour les passagers : Kronental (…) pour le vol n°792 à destination de Paris CDG ».

Une manière de profiter au maximum des dernières minutes qui m’étaient offertes sur ce sol Montréalais qui m’a rendu SI heureux durant cette année.

            Mes idées ont du mal à se mettre en place… le retour est difficile malgré un accueil fabuleux de la part de l’ensemble de ma famille ici à Bougival (Merci Maman). Je n’ai pas envie de descendre de mon petit nuage sur lequel je suis monté il y a un petit moment déjà ! Je sors d’un petit cocon que j’avais réussi à me créer à Montréal grâce à mon entourage d’amis qui ont été… exceptionnels serait peu dire !

            Je pourrais tous les citer, ces personnes qui m’ont permis de m’assumer comme je le souhaitais, qui m’ont soutenu dans mes projets, dans mes rêves, dans mes ambitions ! Qui m’ont permis de croire que mes rêves n’étaient pas qu’utopiques mais qu’ils pouvaient si je le  voulais devenir réalité !

            Ces personnes que sont Élodie, Rozenn,  Ariane, Mélissa, Mylène, Cath, Valentin, Rogerio, Carlos, Marc, Loïs, Max, Romain, Jean Michel, Marc, ‘’Sweet Cam’’ (& la sweet family), Lucas, Regis,  YaYa’sss, Antoine,  David Arsenault, Bernard Voyer n’ont à aucun moment tenté de me freiner dans mes projets, simplement de me faire prendre conscience de la réalité quand mon esprit partait un peu trop loin !...

 

            Grâce à toutes ces personnes, j’ai grandi, j’ai muri, j’ai appris.

J’avais des ambitions, des attentes, des souhaits pour mon année loin des miens, ils se sont tous réalisés et encore mieux que cela, ils ont dépassé mes espérances.

J’étais loin d’imaginer que je vivrais 1/10e de ce que j’ai eu la chance de vivre ici !...

Ce n’est pas peu dire et je pèse mes mots en l’écrivant, mais j’ai la sensation que je suis devenu avec cette année, cette expérience, la personne que je voulais devenir. Oui ce n’est pas rien !... Nous n’atteignons jamais la perfection (heureusement), c’est pour cela que j’ai encore plein de nouvelles choses à découvrir sur moi-même, à améliorer.

Sans prétention bien entendu, je pense pouvoir dire que j’ai franchi une marche dans ma découverte personnelle qui me sera utile toute ma vie.

 

Pour tout cela, j’ai envie de dire un simple mais explicite MERCI à tous mes québécois adorés (les français, suisse, brésilien et espagnol font partie des mes québécois), que j’ai pu citer plus haut pour tout ce que vous m’avez apporté, chacun d’entre vous.

Un simple mot qui n’égale pas  tout le Bonheur que vous m’avez procuré dans votre région extraordinaire.

 

            Je n’avais jamais ressenti auparavant une telle joie de vivre, un tel Bonheur intérieur…

Mon Bonheur sera  maintenant à jamais relié au Québec, à Montréal, au 8245, à vous TouS !...

 

            Une dernière petite mention à deux personnes spéciales avec qui j’ai partagé l’ensemble de mon année… Deux filles avec qui j’ai créé une relation d’amitié unique, le TRIO magique qui respire le Bonheur.

Deux filles totalement différentes mais avec des points communs énormes… qui ne comptent pas quand il s’agit des amis, des filles qui n’arrêtent jamais de sourire, rigoler, PARLER même au réveil à 2h30 du matin au Costa Rica à 3320m d’altitude (!!!!). Des discussions à n’en plus finir, des sorties dans les parcs nationaux pendant la fin de l’été, durant l’été indien, pendant l’hiver… Des filles qui ne se plaignent jamais même quand  on les fait marcher pieds nus au milieu de la jungle au Costa Rica, qui trouvent toujours le bon côté des choses, qui savent sourire à la vie…

Ces filles que je nomme de temps à autre ‘’les autres’’ ou bien ‘’les filles du Costa Rica’’… Alors pour mon dernier article sur mon année Canadienne, je ne pouvais pas ne pas leur dédier un Merci tout particulier…

Merci Rozenn, Merci Élodie pour tout, pour cette amitié créée là-bas que je n’oublierai pas.

 

51

Publié dans Canada

Commenter cet article