Vincent à la ferme

Publié le par Vincent

 

Assen 4177 

 

18 mars 2011, Ohaupo.

 

         C’est le week end !!! Et oui, je ne suis pas en vacances depuis le 15 janvier 2011 ! Cela fait maintenant 10 jours que je me suis trouvé un boulot dans une écurie de 80 chevaux de course à 25 km de là où je vis.

Le 7 mars dernier je quittais Auckland pour prendre la direction d’Hamilton où je devais retrouver Bert, le père d’une des coloc  néo zélandaise de Camille en Australie. Après avoir discuté avec elle quand j’étais à Sydney, elle m’a gentiment proposé de me donner l’adresse de ses parents qui possèdent  une ferme et qui seraient peut être à la recherche de mains supplémentaires!

Après mon séjour avec Kat, je me suis dit qu’il serait intéressant que je me pose quelques semaines dans un coin où je pourrais pratiquer mon anglais quotidiennement et, pourquoi  pas, trouver un travail.


 

Assen 3838

Assen's Housse

 

         Accueilli chez Bert et Lida, vivant au milieu de leurs champs en pleine campagne néo-zélandaise, dans une superbe maison où nous pouvons voir depuis le salon le lever et le coucher du soleil, je fais leur connaissance rapidement. D’origine hollandaise, cela fait 40 ans qu’ils sont arrivés ici pour travailler.

 

Pano lever soleil

Sunrise

Assen 4022

 Sunset


Le lendemain de mon arrivée, nous partons avec l’aide, non négligeable, de Bert, à la recherche d’un petit job pour moi,  leur activité actuelle ne nécessitant pas ma présence.

Lors d’une vente de vaches se déroulant dans une écurie (trouver l’erreur), Bert questionne ses amis pour savoir s’ils connaissaient des fermiers à la recherche de personnel.

Il ne fallait pas chercher plus loin que là où nous nous trouvions, une petite discussion avec la propriétaire de l’écurie et le lendemain je commençais mon premier job en Nouvelle Zélande !...

Aussi naturel que leur accueil, Bert m’a tout de suite proposé de rester vivre chez eux.

 

         Une fois de plus, les choses ont été tellement ‘’faciles’’ pour moi.  Je me répète sans doute, mais il faut rappeler que le 26 février dernier, lors de mon arrivée ici, je n’avais aucune idée de ce qu’allait être la suite des évènements.

Seulement 3 semaines après avoir atterri, j’ai déjà eu l’occasion de voyager durant 1 semaine avec Kat, inconnue au bataillon, je me suis déjà trouvé un job et je vis avec des néo zélandais.


Assen 3938

Bert au travail

 

 

Assen 4213

Ici, quand achete des peches, on en prend 25kg ! (et idem pour les poires !)    

 

Assen 4211

 

Assen 4214

 Lida au travail !...

 

Assen 4296

      De bonnes pêches au sirop maison !

 

         J’ai une chance inestimable d’être tombé sur des personnes comme Bert et Lida qui sont tout simplement généreux comme cent. Intéressés par mon parcours, nous discutons de tout et de rien, de leur vie, 16 enfants (!!!!), de la Nouvelle Zélande, de mon avenir…

Il  n’a pas tout de suite été facile de comprendre l’accent néo zélandais, mais alors l’accent fermier néo zélandais, je vous laisse imaginer. Cela va de mieux en mieux !

C’est aussi là que je me rends compte que mon anglais progresse lentement. Lorsqu’il s’agit de me présenter lors de nouvelle rencontre, dire d’où je viens, ce que je faisais… mon interlocuteur pourrait me croire  bilingue !!!... Ne nous s’enflamons pas !

Une fois les présentations passées, comme c’est le cas avec Bert et Lida, le manque de vocabulaire pour des discussions de la vie de tous les jours se fait cruellement ressentir ! Je  ne vous parles même pas des explications techniques sur certaines choses du métier de fermier !...  Cows ??? Paddock ? Hamor Fencing !...

J’apprend tous les jours, je me concentre, lorsque j’arrive au milieu d’une conversation déjà entamée il me faut environ  5 bonnes minutes pour tenter de mettre des liens entre tous les mots que je comprends ! Parfois je suis complétement à coté de la plaque !

J’arrive à comprendre progressivement les blagues que peut faire Bert, bon début !

 J’arrive à les faire rire  aussi, souvent malgré moi ! Comme ce soir, on voulant parler du coucher de lune que j’ai pu voir ce matin « the sunset of the moon was beautifull !!! » …

C’est aussi par là qu’il me faut passer pour comprendre ! Je pense que  je développe en ce moment une capacité que doivent posséder les orthophonistes pour comprendre les enfants qui ont des difficultés d’expressions!

Ne jamais dire ‘’Yes’’ ou ‘’No’’ quand on ne comprends pas, cela peut amener des situations quelques peu « confusantes » !...

Ne pas transformer un mot français en anglais comme ce que j’ai pu faire avec  ‘’Crêpes’’ :

The last summer, I worked in a very good‘ ’crêpes restaurant’’… Ici, ‘’crêpe’’ signifie nul, mauvais, pas bon, voir plus vulgaire ! Bert et Lida m’ont alors regardé  avec un air interrogateur…

L’été dernier, je travaillais dans un excellent mauvais restaurent. Ils ont bien rigolé…  Cette histoire  a  depuis  fait le tour de la famille !

 

 

Assen 3855

 

Assen 3937

 

Assen 3881

 

 

Assen 3922

 

Reportage télévisé en direct d'Ohaupo, présenté par... Vincent:   

Cliquer ici pour vivre une journée à la ferme !    

 

 

Assen 3948

Bert entrain de couper les cornes d'une vache, pour éviter qu'elle n'en blesse une autre    

 

 

Assen 3954 

 

      C’est de cette manière que j’imagine le ‘’Voyage’’. Il ne s’agit pas simplement d’aller voir ici et ailleurs les magnifiques panoramas que peut nous offrir la nature. Voyager est synonyme d’expériences nouvelles, incongrues, de rencontres, de découverte, d’apprentissage, d’adaptation à une nouvelle culture.

Qui aurait pu m’imaginer il y à 3ans, alors que j’étais parti pour devenir prof d’EPS, me retrouver au milieu des champs néo zélandais à travailler à la ferme ?!

 

Ma découverte de ce nouveau pays prend exactement la tournure que j’espérai. Une intégration totale dans une culture différente de la mienne. Je ne peux pas dire qu’il s’agit d’un énorme changement avec notre culture française. Je ne peux pas m’empêcher de penser à mon expérience au Costa Rica, pour un voyage de 3 semaines où je ressentais pour la première fois un réelle continuelle différence.

Ici, les principales différences que j’ai pu observer jusqu’à présent sont plus certainement due à ma présence dans un nouvel environnement : une ferme !

Réveil à 6h pour tout le monde, un bon petit déjeuner, le lait des vaches (tellement bon !), pour ma part je pars bosser à 7h20 et je rentre vers 17h.

La plus grande surprise, c’est au déjeuner. « Vinc’, would you like some lunch ? » Of course ! Et là, c’est pain brioche avec confiture, Nutella, beure de cacahouètes… Bon appétit ! J

Nous dinons ensuite vers 17h !... Cela na va pas étonner nos québécois, mais pour nous, Français, cela change ! Je vous rassure Bert et Lida sont aussi gourmant que moi, vers 21h, avant d’aller se coucher, on prend un petit encas !

En gros, je réalise que nous mangeons un peu tout le temps !!!! Je vais bientôt leurs faires des macarons si je trouve tous les ingrédients !

 

Assen 3933

 

Pano ferme Assen

 

 

Assen 4055

Sunrise    

 

 

Je  pars pour le boulot vers 7h20, 25 km de voiture avant d’arriver au Cambridge Lodge où de magnifiques occupations m’attendent ! Nettoyage des gouttières, nettoyage des 200 boxes de l’écurie (3 jours), nettoyage des bac d’eau se situant dans les prés des chevaux. Pour vous donner une idée, c’est comme si vous tentiez de laver la seine en plein Paris, Sympaaaa !

Depuis 3 jours, je ‘’karchèrise’’ tous les murs de l’écurie…

 

Le boulot n’est pas spécialement agréable, je travaille seul, l’écurie n’a que 3 personnes employées à pleins temps, le staff est donc limité et par la même occasion les échanges aussi.

Les taches que l’on me confie n’ont rien de valorisante. J’ai un but, des objectifs. J’ai la chance de savoir que ce boulot ne dura qu’un certains temps. Maximum 1mois. Alors, le courage revient quand il s’égard.

 

 

Pano lever soleil1

 

 

Voilà, un petit aperçu un peu plus détaillé de ce que je vis en ce moment.

En me relisant, je réalise tout de même que l’expérience que je vis ici est vraiment géniale pour moi. J’apprends certaines choses des ‘’métiers de la terre’’.  Retour à la nature, j’ai appris à traire les vaches, j’ai bu leur lait directement après la traite (très crémeux et tiède, excellent !).

 

Je resterai ici jusqu’au 7 avril maximum, d’une part, je ne veux pas abuser de la gentillesse de Bert et Lida et d’autre part, je veux aussi vivre de nouvelles expériences. Kiwi fruit Picking maybe !...

 

A très bientôt sur le blog  du néo kiwi !

 

Assen 4065

Petite surprise très agréable en rentrant un vendredi soir !...

 

Assen 4013

Publié dans Nouvelle Zélande

Commenter cet article

Ced et lili 06/04/2011 18:23


Hello vince,
Nous venons de lire ton article sur la vie à la ferme, et nous sommes très impressionnés par ta rapiditié d'intégration dans le pays. Tu gères grave!!!!
En tous les cas tes photos sont magnifiques et donnent vraiment envie d epartir explorer la région. Nous espérons que ton voyage prend la tournure que tu espérais et que la suite de ton road trip
sera aussi belle que le début.
Gros grso bisous à toi et surtout continues de nous faire rêver. Ca fait du bien de s'échapper!
Lili et Ced


Rogerio 26/03/2011 04:21


Mon grand ami! Super ton video!! Ton boulot cest juste donner a manger les cheveux?? lol....Montre-nous tout!!!
Bonne fin de semaine et merci pour tout. Ça fait chaude au couer!